Dubaï, Émirats arabes unis (CNN) – 17 personnes sont décédées dans 3 États algériens des suites de l’inhalation de gaz “incolore et inodore” au cours des dernières 24 heures, selon l’agence de presse officielle APS.

Et l’agence a précisé que les décès sont survenus dans les Etats de Sétif, M’sila et Mostaganem « à la suite d’une suffocation du gaz monoxyde de carbone émis par divers équipements de chauffage », selon les résultats des services de la protection civile ce mardi, renouvelant son appel à « prendre le plus grand soin et la plus grande prudence contre les dangers du tueur silencieux ».

L’agence a indiqué que “le bilan le plus lourd a été enregistré, avec 9 personnes d’une famille dans l’Etat de M’sila, 6 personnes d’une famille également dans l’Etat de Sétif, et deux personnes de l’Etat de Mostaganem”. pour “sauver 25 autres personnes d’une mort certaine due à une fuite de monoxyde de carbone”.

L’agence de presse algérienne a cité les services de la protection civile les mettant en garde contre les dangers du gaz, qui est responsable de plusieurs décès, “car il est incolore et inodore, provoquant des empoisonnements dont la plupart sont désastreux”.

La Protection civile a attribué ces incidents à « des erreurs dans l’application des mesures préventives, liées au manque ou à l’absence de ventilation à l’intérieur des habitations, à une mauvaise installation et à des appareils vétustes, ainsi qu’à l’utilisation d’appareils de cuisson et de taboon comme moyen de chauffage à l’intérieur des habitations et des commerces ». .”



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *