Dubaï, Émirats arabes unis (CNN) – Deux sociétés d’approvisionnement en alcool ont déclaré sur les réseaux sociaux que l’émirat de Dubaï avait annulé une taxe de 30 % sur les achats d’alcool, et ont également déclaré que les frais de licence requis pour acheter de l’alcool pour les non-musulmans avaient été annulés. .

Cette décision devrait faire baisser les prix des boissons alcoolisées pour les touristes et les expatriés vivant à Dubaï, un pôle touristique majeur de la région et une ville relativement libérale, par rapport aux villes voisines du Golfe.

Maritime and Mercantile International (MMI), une société d’approvisionnement appartenant au groupe public Emirates, l’un des deux principaux fournisseurs, a annoncé la décision sur Instagram et a déclaré qu’elle “refléchait” sur ses prix.

“Le permis d’alcool personnel est désormais gratuit !” a déclaré le groupe, faisant référence à la licence requise pour les non-musulmans et les touristes pour acheter de l’alcool. Il est toujours interdit aux musulmans d’obtenir des licences pour acheter de l’alcool à Dubaï.

African + Eastern, le deuxième plus grand fournisseur d’alcool, a déclaré que la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) était toujours imposée sur la vente de boissons alcoolisées.

La capitale des Émirats arabes unis, Abu Dhabi, qui borde Dubaï, autorise la vente de boissons alcoolisées aux non-musulmans et ne nécessite pas de licence d’achat.

CNN a contacté le bureau des médias du gouvernement de Dubaï pour obtenir des commentaires.

Face à la concurrence commerciale émergeant des pays de la région, de nombreuses villes émiraties se sont tournées vers des politiques universellement attractives au cours des dernières années, notamment en légalisant la cohabitation entre couples non mariés et en autorisant la vente d’alcool pendant le Ramadan, qui était auparavant interdite dans tout le pays.

Récemment, l’horaire de la semaine de travail a été modifié du lundi au vendredi, pour coïncider avec la semaine de travail mondiale, après des années d’horaire de travail hebdomadaire du dimanche au jeudi.

Ces changements reflètent une stratégie possible pour faire face à la concurrence de l’Arabie saoudite, qui, sous le règne du prince héritier saoudien Mohammed bin Salman, remodèle son image loin d’être un pays musulman conservateur, pour attirer les entreprises internationales, les talents et le tourisme.

Près de 90% de la population des Émirats arabes unis sont des étrangers qui, entre autres raisons, sont attirés par la politique d’impôt sur le revenu zéro du pays.

Cette année, une taxe fédérale de 9% sera imposée sur les bénéfices des entreprises, ce qui, selon les Émirats arabes unis, leur permet de se conformer aux normes fiscales internationales, alors que les grandes économies tentent de combler les échappatoires à l’évasion fiscale.



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *