La Sérénissime République de Venise est le nom de la cité-état établie à côté de Venise après la chute de l’Empire romain d’Occident. Sa situation commerciale stratégique en Méditerranée l’a amenée à développer une puissance économique et politique qui a duré près de mille ans. L’invasion napoléonienne en 1797 a marqué la fin de son apogée.

La conquête de l’Amérique au quinzième siècle Oui la chute de constantinople en 1453, ils ont détourné l’attention de l’activité commerciale de la mer Méditerranée vers l’océan Atlantique. Ceci a fait que Venise commençait à perdre influence et son activité diminuait notablement.

Néanmoins, les intrigues du pouvoir elles n’étaient pas étrangères au cas de la République Sérénissime de Venise. Vers le début du XVIIe siècle, une manœuvre fut conçue entre la monarchie hispanique et Venise, dont le caractère le plus marquant était le marquis de Bedmar, ambassadeur d’Espagne à Venise.

Pression espagnole à Venise

Venise était une pierre d’achoppement pour le commerce européen, en raison de son indépendance consolidée et de son emplacement stratégique. L’Espagne avait besoin des voies de communication terrestres que Venise entravait.

À son tour, la ville d’eau avait des alliés sur le territoire italien, et certains qu’elle avait perdus, comme le Savoia, dans le nord de l’Italie. Carlos Manuel Savoia s’était rapproché de la France après le traité de Lyon qui avait mis fin à leurs affrontements. Cette situation a rapproché la famille Savoia de Venise, avec qui il ferait alliance.

A Venise même se trouvait l’ambassadeur Bedmar, que Venise avait l’intention d’expulser. Le vice-roi de Sicile a généré une pression très importante contre la flotte navale vénitienne, qui comprenait attaques graves dans lesquelles Venise a perdu de nombreux navires.

La Conjuration de Venise

Dans ce scénario diplomatique, Venise a été très sous pression par les forces hispaniques, pour lequel il décida de dénoncer qu’une intrigue avait été ourdie contre lui par l’Espagne pour s’emparer de la ville. Cette dénonciation est connue sous le nom de « Conjuration de Venise ».

Cependant, il y a des voix historiques dissidentes qui expriment que cette plainte n’était pas justifiée, mais plutôt pourrait être une inventivité des dirigeants vénitiens pour se débarrasser des pressions que l’Espagne exerçait sur ses opérations navales et mercantiles.

En tout cas, l’histoire laisse planer le doute quant à savoir s’il s’agissait d’une tentative de colonisation espagnole ou d’un stratège commercial vénitien. Si vous avez trouvé ce contenu intéressant, vous pouvez le partager avec vos amis et contacts.

Qu’avez-vous pensé de cette petite leçon d’histoire ? Connaissiez-vous l’escroquerie présumée de la conjuration de Venise ?



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *