Dubaï, Émirats arabes unis (CNN) – Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré jeudi que l’armée russe avait fait “des efforts considérables” pour reprendre le contrôle de la ville de Solidar, dans l’est de l’Ukraine, mais “le gros du travail reste à faire”.

En réponse à une question de CNN, lors d’une conférence de presse quotidienne, demandant si le Kremlin était satisfait de ce que le groupe de mercenaires paramilitaires russes “Wagner” et son chef Yevgeny Prigozhin avaient fait pour restaurer Solidar dans l’est de l’Ukraine, Peskov a répondu : “Énorme des efforts ont été faits à Solidar, ces actes héroïques et sacrifices absolus, non seulement à Solidar, mais dans de nombreuses zones où se déroulent des opérations offensives.

Peskov a ajouté que la Russie poursuivra ses efforts en Ukraine, louant ceux qui ont perdu les combats, et a poursuivi en disant que ce n’était pas le moment de s’arrêter car “le travail principal est encore à venir”.

Mercredi, des informations contradictoires se sont répandues sur la situation à Solidar, et le groupe “Wagner” a affirmé qu’il contrôlait la ville, ce que les Ukrainiens ont nié, mais les forces armées russes ont indiqué qu’elles étaient en mesure de couper le nord et le sud routes menant à la ville.

Pendant ce temps, le ministère ukrainien de la Défense a déclaré que les forces russes « subissaient de lourdes pertes » à Solidar. Hana Millar, vice-ministre ukrainienne de la Défense, a déclaré que les forces russes “subissaient de lourdes pertes” dans leur tentative de s’emparer de Solidar, ajoutant qu'”aujourd’hui la ville est jonchée des corps des soldats morts de Poutine”.

Elle a souligné que les combats dans la ville étaient « féroces » et a décrit les soldats ukrainiens comme « combattant désespérément », mais faisant preuve « d’un maximum de flexibilité et d’héroïsme ».

De son côté, le chef de l’administration militaire régionale de la région de Donetsk, Pavlo Kirilenko, a déclaré qu’il restait encore 523 civils à Solidar, alors que les forces russes et ukrainiennes se battaient farouchement pour contrôler la ville.

Il a ajouté dans des déclarations à la télévision ukrainienne, jeudi: “Jusqu’à présent, il y a 523 personnes, et ce ne serait pas correct si je disais qu’ils ne veulent pas partir pour le moment, et nous faisons de notre mieux pour aider les gens à partir, mais leur évacuation à l’heure actuelle est irréaliste.



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *