(CNN)– Sana Seif, la sœur de l’activiste égypto-britannique en grève de la faim Alaa Abdel Fattah, a reçu un message confirmant qu’il est vivant.

« Je suis très soulagé. Nous venons de recevoir une lettre de la prison à ma mère, Alaa est vivant, disant qu’il boit à nouveau de l’eau à partir du 12 novembre », a déclaré Saif dans un tweet lundi.

L’avocat de la famille, Khaled Ali, a déclaré lundi dans un message sur Facebook qu’Abdel Fattah avait également écrit dans la lettre qu’il allait “bien et sous surveillance médicale”.

Cela survient après une inquiétude croissante pour la vie du célèbre militant, qui a intensifié sa grève de la faim le 6 novembre lorsqu’il a refusé de boire de l’eau. Il a été emprisonné pendant neuf ans après être devenu l’une des principales voix du soulèvement de 2011 dans le pays.

Sanaa Seif a déclaré que son frère avait promis dans sa lettre « d’en dire plus dès que possible », tandis que Khaled Ali a déclaré dans sa mise à jour qu’il attendait l’autorisation du parquet pour rendre visite à Abdel Fattah en prison.

Dans son tweet, Sana a ajouté: “C’est définitivement sa ligne. Preuve de vie, enfin. Pourquoi nous ont-ils arrêtés pendant deux jours ? »

La détérioration de l’état de santé d’Abdel Fattah a jeté une ombre sur le sommet sur le climat (COP 27) qui s’est tenu dans la ville égyptienne de Charm el-Cheikh.

Répondant aux avertissements de la famille d’Abdel Fattah selon lesquels l’activiste pourrait mourir pendant le sommet, le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukry a déclaré la semaine dernière à Becky Anderson de CNN qu’il y avait peut-être eu une “erreur”.

Malgré les appels d’ONG, dont Amnesty International et même le Premier ministre britannique Rishi Sunak, à intervenir, Shoukry a déclaré que le statut d’Abdel Fattah était une “affaire judiciaire” et qu’il avait bénéficié d’un “procès équitable”.



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *