Dubaï, Émirats arabes unis (CNN) – Le vice-président turc Fuad Oktay a déclaré mardi que la visite du président turc Recep Tayyip Erdogan à Djeddah en avril dernier et l’arrivée du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane à Ankara en juin juin « ouvrent une nouvelle page de coopération entre les deux pays.

“Ils sont très heureux de l’élan que connaissent les relations turco-saoudiennes au cours de cette nouvelle phase à différents niveaux”, a ajouté Oktay dans un discours à Ankara, lors d’une cérémonie de promotion d’un film documentaire turc sur le pèlerinage, selon l’agence de presse turque. “Anatolie”.

Il a exprimé ses remerciements aux autorités saoudiennes “pour les efforts qu’elles déploient pour organiser la saison du Hajj”, et a souligné “le début de réunions de haut niveau et d’actions conjointes entre la Turquie et l’Arabie saoudite, concernant les préparatifs de la prochaine saison du Hajj de 2023. »

Il convient de noter que le président turc a déclaré, après une visite en Arabie saoudite, qu’Ankara et Riyad “s’étaient mis d’accord pour faire avancer la coopération économique conjointe”, ajoutant qu’il avait effectué une “visite réussie en Arabie saoudite à l’invitation du roi saoudien Salman bin Abdulaziz », selon l’agence Anadolu.

Il a ajouté : “Les relations bilatérales ont été passées en revue sous tous leurs aspects, des points de vue ont été échangés sur des questions régionales et internationales et des mesures communes pouvant être prises afin de développer les relations turco-saoudiennes ont été discutées”.

Erdogan s’est dit confiant que cette visite « marquera une nouvelle étape dans les relations entre les deux pays », et a poursuivi : « Nous avons clairement exprimé, au plus haut niveau, notre volonté commune concernant le développement des relations bilatérales sur la base de l’entraide. respect et confiance », et a ajouté : « Nous devons entrer dans une nouvelle étape. Avec des pays avec lesquels nous partageons les mêmes croyances et idées, il s’agit de se faire des amis, pas de se faire des ennemis.

La dernière visite d’Erdogan en Arabie saoudite remonte à juin 2017, avant que les relations ne deviennent tendues au milieu de la crise du boycott du Qatar, et que la tension ne s’exacerbe après le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi au consulat saoudien à Istanbul en octobre 2018.



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *