Le Caire, Égypte (CNN) – Le gouvernement égyptien a débloqué plus de 35% des marchandises accumulées dans les ports, d’une valeur de 5 milliards de dollars, au cours de la période du 1er au 23 décembre, et il reste 9,5 milliards de dollars de marchandises, ce qui est travailler sur la libération au cours de la prochaine période.

Les commerçants s’attendaient à ce que la libération des marchandises contribue à calmer les prix, à une augmentation de l’offre de marchandises et à augmenter la capacité de production des usines.

Selon le communiqué du Cabinet égyptien, un plan a été préparé pour libérer toutes les marchandises dans les ports, la priorité étant donnée aux produits alimentaires, aux médicaments et aux besoins de production, en particulier à la lumière de l’approche du mois de Ramadan.

Mohamed Al-Masry, vice-président de la Fédération générale des chambres de commerce égyptiennes, a déclaré que la libération d’une partie des marchandises accumulées dans les ports contribuera à calmer les prix des marchandises sur les marchés en raison de l’augmentation de l’offre des marchandises. .

Les prix des matières premières en Égypte ont augmenté de manière remarquable au cours de la dernière période, ce qui a entraîné une augmentation du taux annuel d’inflation urbaine à 18,7 %, le taux le plus élevé depuis décembre 2018, et le taux annuel d’inflation sous-jacente a atteint 21,5 %, le taux le plus élevé depuis novembre. Le deuxième en 2017.

Al-Masry a ajouté, dans des déclarations exclusives à CNN en arabe, que la fédération communique avec les responsables gouvernementaux pour contrôler les prix des produits de base sur les marchés et répondre aux besoins locaux en préparation du mois de Ramadan, notant que les priorités pour la libération des marchandises concernent les produits de base stratégiques, en particulier ceux qui affectent les personnes à faible revenu, comme les huiles, dont la plupart sont importées. de l’étranger, ainsi que les exigences de production pour faire fonctionner les usines.

Il y a une semaine, le Premier ministre Mustafa Madbouly a tenu une réunion avec un certain nombre de membres du conseil d’administration de la Fédération générale des chambres de commerce. Pour suivre la position des produits sur les marchés et les préparatifs de la réception du mois de Ramadan, le Premier ministre a ordonné la disponibilité des produits, avec un prix juste et annoncé pour chaque produit, à condition que cela soit déterminé par le comité formé par les autorités compétentes des chambres de commerce et des fabricants, qui est chargé d’annoncer et de mettre à jour les prix, selon un communiqué. Officiel.

Muhammad al-Masri a fait référence à une proposition soumise par la Fédération des chambres de commerce au gouvernement pour mettre en place rapidement des expositions “Bienvenue au Ramadan”, qui seront lancées en janvier prochain dans tous les gouvernorats, afin de mettre des biens à la disposition des citoyens à des prix réduits dans un délai suffisant avant le mois de Ramadan correspondant au mois de mars suivant, avec un engagement total de la part des Commerçants d’afficher les prix de tous les biens vendus.

Selon un communiqué du ministère du Commerce et de l’Industrie, le Premier ministre a ordonné d’élargir la tenue des expositions “Bienvenue Ramadan”, qui seront lancées en janvier prochain dans tous les gouvernorats, afin de rendre les biens disponibles à prix réduits pour les citoyens.

Emad Qinawy, membre du conseil d’administration de la Chambre de commerce du Caire, a déclaré que le gouvernement a réussi à libérer une grande partie des marchandises accumulées dans les ports, ce qui se répercutera sur les prix dans un court laps de temps allant d’une semaine à 10 jours. Il a ajouté qu’avec l’achèvement de la libération de la partie restante au cours de la période à venir, le volume de L’approvisionnement en marchandises et le fonctionnement des usines pour stimuler le marché.

Kenawy a ajouté, dans des déclarations exclusives à CNN en arabe, que le gouvernement a donné la priorité à la libération des produits alimentaires, des médicaments et des exigences de production, ce qui conduira au redémarrage des usines et contribuera ainsi à augmenter le volume de l’approvisionnement en produits de base et conduira ainsi à l’apaisement des prix des matières premières ainsi que le marché des changes, qui a connu des fluctuations au cours de la période. La dernière période en raison du manque de gestion des changes, et donc de sa disponibilité, la tarification sera logique, ce qui se répercutera positivement sur les prix pour les citoyens.

Selon un communiqué officiel, la réserve stratégique de produits de base atteint des limites sûres, car le solde du blé est suffisant pour 4,6 mois et le solde du sucre est de 2,7 mois, notant que la nouvelle saison d’approvisionnement en sucre commence en janvier prochain, le solde du pétrole atteint 4,8 mois, et le solde du riz est de 4,8 mois. 5,7 mois, tandis que le solde des pâtes est de 5,5 mois et le solde local de la viande vivante est d’environ 11,8 mois.



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *