Dubaï, Émirats arabes unis (CNN) – Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a déclaré lundi que l’Égypte et la Turquie pourraient échanger des ambassadeurs “dans les mois à venir”, en vue de la normalisation des relations entre Le Caire et Ankara après de longues années de désaccord.

La chaîne officielle turque « TRT » a cité Oglu disant : « Des consultations politiques pourront bientôt être organisées à nouveau au niveau des vice-ministres » et que « des ambassadeurs pourraient être nommés dans les mois à venir ».

Davutoğlu s’exprimait lors d’une conférence de presse avec Rashid Meredov, vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Turkménistan, dans la capitale turque, Ankara.

Plus tôt, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait déclaré avoir appris que son homologue égyptien, Abdel Fattah El-Sissi, était “très heureux” après leur rencontre au Qatar en marge de l’ouverture de la Coupe du monde.

Après la réunion, Erdogan a déclaré avoir informé Sissi que ce qu’Ankara veut, c’est la fin du différend existant et la nécessité qu’il n’y ait pas de problème entre les deux pays de la Méditerranée, selon les médias officiels turcs.

Ces dernières années ont vu des tensions entre l’Égypte et la Turquie – en plus de Chypre et de la Grèce – sur les zones d’exploration énergétique en Méditerranée orientale, avec des divergences politiques dans un certain nombre de dossiers régionaux.



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *