Dubaï, Émirats arabes unis (CNN) – Le président de l’Assemblée nationale du Koweït, Ahmed Al-Saadoun, a annoncé mardi l’ajournement de la session ordinaire du parlement, après le retrait des représentants du gouvernement, le ministre du Pétrole, le Dr Badr Al-Mulla, et le ministre d’État. pour les affaires de l’Assemblée nationale et ministre d’État au logement et au développement urbain Ammar Al-Ajmi de la session. .

Et l’Assemblée nationale s’est déplacée au cours de sa session pour discuter du point des rapports des commissions sur les décrets-lois, les projets de loi et les propositions de loi, tandis que l’article (116) de la constitution koweïtienne stipulait que “le ministère doit être représenté aux sessions du parlement par son président ou par certains de ses membres », selon ce qui a été rapporté par l’agence de presse. « KUNA » koweïtien.

Le ministre Badr Al-Mulla a déclaré au cours de la session que le gouvernement demandait à l’Assemblée nationale de renvoyer les rapports des commissions parlementaires sur les propositions de lois comportant des charges financières aux commissions conformément au règlement intérieur du parlement, afin de discuter avec le gouvernement et s’entendre sur eux.

Al-Mulla a ajouté, selon ce qui a été rapporté par l’agence de presse du Koweït, que “le gouvernement espère qu’il aura suffisamment de temps plus tard, pour présenter son avis sur les propositions de loi susmentionnées afin de parvenir à des solutions consensuelles avec les membres de l’Assemblée nationale, en conformément à ce qu’elle a déclaré dans son programme et conformément aux procédures constitutionnelles et à ses capacités financières à la lumière des alternatives. Et des solutions qui améliorent le revenu par habitant contenues dans le programme de travail du gouvernement et la possibilité d’un consensus à leur sujet.

Il a déclaré que le gouvernement était d’accord avec l’Assemblée nationale pour adopter un certain nombre de lois, ce qui confirme la possibilité d’accepter d’adopter d’autres lois tant que la coopération se poursuivra entre les autorités exécutives et législatives.

Il a ajouté: “Cependant, il y a eu des départs différents et les demandes des parlementaires, par l’urgence de soumettre les rapports des commissions parlementaires spécialisées, et de les présenter à l’Assemblée nationale, sans permettre au gouvernement représenté par le ministres compétents pour étudier ces propositions et demandes et les charges financières qu’elles comportaient, ce que le gouvernement a tenu à inclure dans son programme. Que j’ai soumis à l’Assemblée nationale en application des dispositions de l’article 98 de la Constitution.

Le ministre Al-Ajmi a fait référence à la proposition de loi concernant le rachat des prêts dus par les citoyens et a déclaré : « Par exemple, la loi sur le rachat des prêts, qui s’élève à plus de 14 milliards de dinars koweïtiens (environ 46 milliards de dollars) pour les consommateurs et prêts à tempérament, ce qui viole le principe de justice et d’égalité. Il a expliqué que sur la base de ce qui précède, le gouvernement demande à l’Assemblée nationale de renvoyer tous ces rapports aux commissions parlementaires compétentes, conformément au règlement intérieur, pour discussion et accord à leur sujet.



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *