L’équipe nationale croate de football doit disputer une autre confrontation risquée lors de la Coupe du monde 2022, lorsqu’elle affrontera l’équipe nationale canadienne, dimanche, au Khalifa International Stadium, au deuxième tour des matches du groupe six.
L’équipe nationale croate a commencé sa carrière dans le groupe par un match nul et vierge avec son homologue marocain mercredi dernier, pour partager la deuxième place du classement du groupe avec les “Lions de l’Atlas” avec un point, à deux points de la Belgique, qui a battu avec beaucoup de difficulté le Canada. , bas du classement sans points.
Malgré sa maîtrise de l’essentiel de la rencontre face au Maroc, la sélection croate, vice-championne de la dernière édition du Mondial en Russie en 2018, n’a pas réussi à traduire les opportunités qu’elle avait en buts, rendant difficile sa position face au possibilités de qualification pour les huitièmes de finale du tournoi.
Bien que les différences paraissent importantes – sur le papier – entre les équipes nationales de la Croatie et du Canada, au niveau technique, ainsi qu’au vu de l’histoire et de la noblesse des deux équipes, ce qui est naturellement en faveur de l’équipe européenne, qui est participe à la Coupe du monde pour la sixième fois de son histoire, contre seulement deux participations pour l’équipe venue du continent américain. Nord, mais les choses semblent de nature complètement différente.
L’équipe nationale canadienne a été un vrai match pour son homologue belge au début de ses matches de Coupe du monde, auxquels elle a participé après une absence de 36 ans, tant ses joueurs ont embarrassé l’équipe (des Diables rouges) dans de nombreux cas, et ils étaient proches. d’ouvrir le score dès les premières minutes, si Alphonso Davies n’avait gaspillé un penalty à la dixième minute.
On s’attend à ce que le match soit offensif de la part des deux équipes, qui doivent récolter les trois points si elles veulent éviter les calculs complexes de qualification aux huitièmes de finale.
Les joueurs de l’entraîneur Zlatko Dalic réalisent qu’affronter le Canada est pour eux la dernière chance d’augmenter leurs chances de passer la phase de poules, d’autant plus que l’équipe attend une confrontation de gros calibre contre son homologue belge, jeudi prochain à l’issue de ses rencontres de poules. , dont les points ne seront pas garantis.
Ce qui renforce les spéculations sur la difficulté du match, c’est ce qu’a fait l’entraîneur anglais John Herdman, qui a rencontré ses joueurs sur le terrain immédiatement après avoir affronté la Belgique, afin de les motiver pour les deux prochains tours du groupe.



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *