Hani Thaljieh, la première capitaine de l’équipe féminine palestinienne de football, a confirmé que la victoire de l’équipe nationale saoudienne sur son homologue argentine lors de la Coupe du monde 2022 a été une agréable surprise pour des millions de personnes dans le monde, et leur a donné la force et l’espoir que le football peut apporter changer et rapprocher les gens.
Cela s’est produit lors d’une séance de dialogue qui s’est déroulée dans le théâtre de la zone interactive “Saudi House”, aujourd’hui (mercredi), intitulée “Libérer le pouvoir du football”. Le sport rassemble les sociétés, en particulier le football, le sport le plus populaire au monde, qui promeut les valeurs de travail d’équipe, de diversité, d’égalité des sexes, et répand l’espoir et le bonheur.
L’organisation gère plusieurs programmes internationaux pour utiliser le football comme moyen de résoudre les problèmes sociaux. Hani Thaljieh a confirmé lors de la session que la Coupe du monde 2022 dans l’État du Qatar présente une image positive des Arabes et de leur culture, patrimoine, traditions, arts et passion du football qu’ils partagent avec le monde entier.
Elle a expliqué qu’elle avait commencé à jouer au football à l’âge de sept ans en Palestine et qu’elle avait dû relever des défis dans sa communauté pour pratiquer le football féminin, un défi qui appartient désormais au passé. Aujourd’hui, elle est employée de l’Association internationale de football (FIFA), pour donner à chacun le message de croire en ses rêves, ce qui changera sa vie à jamais.
Hani Thaljieh a déclaré qu’en 2003, elle a commencé à former une équipe féminine de football et, deux ans plus tard, a participé au premier championnat d’Asie de l’Ouest, et c’est la troisième Coupe du monde à laquelle elle a assisté, alors qu’elle voyageait au Brésil, en Russie et au Qatar, et elle ne s’attendait pas à pour assister à ces tournois, et aujourd’hui, elle travaille dans ces événements mondiaux. et y participer.
Et elle a confirmé que cette version réserve de nombreuses surprises aux équipes arabes, telles que l’Arabie saoudite, la Tunisie et le Maroc, ainsi que le Japon, et leur donne de l’espoir dans un jeu que des millions de personnes aiment, après avoir battu ou à égalité avec des équipes qui ont de l’expérience et une longue histoire de participation internationale.
La conversation a été partagée par Michael Chopra, footballeur britannique et ambassadeur technique de l’organisation “Football for Peace”, qui a souligné le rôle du football dans la réalisation de la paix et de l’harmonie entre les peuples, et la possibilité de réaliser des changements dans le monde, expliquant que la Coupe du monde a contribué à mettre en lumière l’idée que tout est possible. À réaliser dans le football, tout comme les rêves et les aspirations peuvent être réalisés.
Il est à noter que l’espace interactif “Saudi House” a reçu, depuis son lancement dimanche dernier, des milliers de fans, et propose une introduction à la culture, au patrimoine et aux sports saoudiens, à travers 10 pavillons et plus de 21 événements, en plus de concerts quotidiens. et spectacles folkloriques, tout au long de la période de la Coupe du monde, qui dure. Jusqu’au 18 décembre prochain.



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *