Dubaï, Émirats arabes unis (CNN) – Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdollahian, a déclaré, lors d’une conférence de presse avec son homologue libanais Abdullah Bouhabib, à Beyrouth, vendredi, que Téhéran “se félicite du retour des relations diplomatiques” avec le Royaume d’Arabie saoudite , et la réouverture des ambassades des deux pays. .

Concernant les pourparlers entre l’Iran et l’Arabie saoudite, Abdullahian a déclaré : “Nous avons eu plusieurs entretiens avec la partie saoudienne à Bagdad, et en marge du sommet de Bagdad 2, l’occasion a été donnée pour une courte conversation entre moi et Faisal bin Farhan (Arabie saoudite). Ministre des Affaires étrangères). Nous sommes d’accord pour poursuivre les pourparlers afin de rétablir les relations. Entre Téhéran et Riyad, nous n’avons jamais pris l’initiative dans le monde islamique de rompre les relations », selon ce qui a été rapporté par l’agence de presse officielle iranienne « IRNA ».

Concernant les relations avec le Liban, Abdullahian a déclaré que l’Iran “a été et restera un ami du Liban dans ses moments difficiles”, ajoutant : “Lors de ma récente visite au Liban, nous sommes parvenus à un accord pour atténuer les souffrances économiques du peuple libanais, et Je suis heureux que cet accord ait progressé.

Faisant référence à la crise du carburant au Liban, il a déclaré : « L’équipe technique libanaise est venue en Iran pour répondre aux besoins en carburant du pays, et nous sommes pleinement préparés à toute assistance. Il a ajouté que l’Iran “possède une technologie de pointe et est prêt à construire et à réhabiliter des centrales électriques sur la base de l’accord entre les deux parties”.

En réponse à la question d’un journaliste, le ministre iranien des Affaires étrangères a déclaré : “L’Iran ne s’immisce pas dans les affaires intérieures du Liban et estime que les courants politiques libanais ont une expérience suffisante et digne pour élire un nouveau président pour le Liban”.

En réponse à la question d’un journaliste sur les récents pourparlers entre responsables syriens et turcs, Abdollahian a déclaré : « Nous sommes satisfaits des pourparlers syro-turcs et nous pensons que la formule d’Astana devrait être renforcée avec la participation de la Syrie pour résoudre les problèmes existants. ”



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *