Dubaï, Émirats arabes unis (CNN) — Nous entendons beaucoup parler du diabète, de ses causes et des moyens de le prévenir. Mais avez-vous déjà entendu parler du pré-diabète ?

Les taux de mortalité précoce dus au diabète ont augmenté de 3 % entre 2000 et 2019, selon le site officiel de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

On estime que le diabète et la maladie rénale qui en résulte ont causé près de deux millions de décès en 2019.

Par le biais de son compte officiel sur Twitter, le ministère omanais de la Santé a souligné, dans un tweet, l’état du pré-diabète et ses facteurs de risque.

Facteurs de risque du prédiabète :

  • Antécédents familiaux de diabète et d’autres maladies chroniques
  • Surpoids, obésité
  • Diabète de grossesse
  • Syndrome des ovaires polykystiques
  • Manque de mouvement, manque d’exercice
  • fumeur

Le tweet a indiqué que la détection et le traitement précoces de la maladie aident à rétablir des niveaux de sucre normaux et à prévenir le diabète de type 2.

Dans sa dixième édition, la Fédération internationale du diabète (FID) a publié un rapport intitulé « Atlas du diabète », qui indique une augmentation continue de la prévalence de la maladie dans le monde.

Les statistiques ont montré que la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord a le taux de prévalence régional le plus élevé de 16,2 %, et elle comprend également la deuxième plus forte augmentation attendue (86 %) du nombre de personnes atteintes de diabète, et on estime que leur nombre atteindra 136 millions d’ici 2045.



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *