Le Qatari Nasser Al-Attiyah, le pilote Toyota et tenant du titre, a profité de toutes ses expériences dans le désert pour remporter, lundi, la deuxième étape du Rallye Dakar de sa quarante-cinquième édition, que l’Arabie saoudite a accueilli pour la quatrième année consécutive. .
Et tandis que nombre de ses concurrents les plus en vue ont dû faire face à une série de trous, notamment le Français Sébastien Loeb (Prodrive), qui a perdu près d’une heure et demie, Al-Attiyah a 14 secondes d’avance sur le Néerlandais Eric van Loon (Overdrive).
L’Espagnol Carlos Sainz (Audi) a terminé troisième, à 5 minutes et 5 secondes, ce qui lui a permis de prendre la tête du classement général, avec 2 minutes et 12 secondes d’avance sur Al-Attiyah.
Le Français Mathieu Serradori (Century) a terminé troisième, à 24 minutes et 55 secondes de Science.
Le pilote qatari a réduit l’écart à environ 5 minutes du leader, Science, et a également creusé un véritable écart avec le duo Loeb et le Français Guerlain Chichery (Prodrive) au classement général.
Al-Attiyah a déclaré : « C’était le bon moment pour attaquer et réaliser une bonne étape. Ce n’était pas une journée facile car j’étais sûr qu’il y aurait beaucoup de problèmes aujourd’hui car il y avait beaucoup de rochers et ce n’était pas facile de naviguer. Je suis vraiment content de faire de la deuxième journée une bonne étape.



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *