Atlanta, États-Unis (CNN) – Le vice-Premier ministre russe Alexander Novak a déclaré dimanche à l’agence de presse officielle russe (Tass) que la Russie était prête à reprendre l’approvisionnement en gaz de l’Europe via le gazoduc «Yamal-Europe», qui avait été précédemment interrompu. Pour des raisons politiques.

« Le marché européen reste important, les pénuries de gaz se poursuivent et nous avons une opportunité de reprendre les approvisionnements. Par exemple, le pipeline Yamal-Europe, qui a été arrêté pour des raisons politiques, n’est toujours pas utilisé », a déclaré Novak.

Le responsable russe a confirmé qu’il y avait une augmentation de la demande de gaz en provenance d’Europe, selon ce qui a été rapporté par TASS.

Novak a ajouté : « Aujourd’hui, nous pouvons dire avec confiance qu’il y a un besoin pour notre gaz, par conséquent, nous continuons à considérer l’Europe comme un marché prometteur pour nos produits. Il est clair qu’une grande campagne a été lancée contre nous et s’est terminée par des actes de sabotage sur le pipeline Nord Stream.

En mai, à peine 44 heures après que l’Ukraine a coupé le flux de gaz naturel à travers son territoire vers l’Europe, accusant l’intervention des forces russes, Gazprom a interrompu l’approvisionnement via le gazoduc Yamal-Europe qui traverse la Pologne et a cessé d’envoyer du gaz à un distributeur en Allemagne, selon le rapport. Selon l’agence de presse d’État RIA Novosti, Gazprom a dû suspendre ses livraisons en raison des sanctions imposées à sa société mère, EuRoPol GAZ.

En décembre, les approvisionnements en gaz d’ouest en est, de l’Allemagne à la Pologne, ont été temporairement interrompus “et tombés à zéro”, selon un rapport de Tass.



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *