LA REINE : sa viepar Andrew Morton


Depuis son blockbuster du début des années 1990 «Diana: Her True Story», sur la princesse de Galles (qui a été élargi après sa mort), Andrew Morton est le biographe le plus connu et le plus accessible, sinon le plus important, de la famille royale d’Angleterre. . Il est sur la base du prénom avec beaucoup d’entre eux, du moins sur la page.

Avant “Diana”, Morton avait écrit des livres sur Andrew et Sarah. Après « Diana », il s’est tourné vers William et Kate ; à Valais; à Meghan ; à Diana et Diana et Diana encore, comme un derviche tourneur de plat, et plus récemment à Elizabeth et Margaret. (Un livre de Monica Lewinsky s’y trouvait également.) Il a été en haut et en bas, a discuté avec des courtisans et des correspondants et, laisse-t-il entendre, s’est lié d’amitié avec certains membres du cercle le plus intime qui préfèrent rester anonymes. Il aurait pu écrire une biographie autonome d’Elizabeth dans son sommeil – et maintenant peut-être qu’il l’a fait.

“The Queen: Her Life” devait initialement être publié au printemps prochain, mais ensuite Sa Majestédans un dernier acte de sa célèbre grâce, est décédée à temps pour la saison des achats de livres de vacances – et, en l’occurrence, la cinquième saison de la série Netflix “The Crown”, dans laquelle Morton, recevant l’ultime hommage à son métier , est joué par l’acteur Andrew Steele.

Je ne peux pas reprocher à son éditeur de vouloir capitaliser sur cette confluence d’événements. Mais même si la nouvelle biographie a été achevée en août, selon les supports publicitaires, elle semble précipitée et sous-alimentée. Cela ne semble pas tout à fait digne de son sujet robuste, qui est né en 1926, et, écrit Morton dans l’un des nombreux vols de floridité, rapidement endormi sous «une layette imaginaire de magie et de mythe, une couverture vaporeuse où de nouveaux fils étaient constamment imbriqués dans le patchwork de la légende et de la réalité. Comme celle de Linus Van Pelt, c’était “une couverture qui l’accompagnerait tout au long de sa vie”.



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *