Atlanta, États-Unis (CNN) – Le religieux sunnite le plus en vue d’Iran, Mawlavi Abdul Hamid, a exhorté les dirigeants chiites du pays à cesser d’exécuter des manifestants, affirmant qu’ils “ne peuvent pas conserver le pouvoir par la force”, lors d’un sermon du vendredi diffusé en direct à la télévision. Chaîne YouTube de Kalima, un site d’information sunnite.

Abdul Hamid a régulièrement exhorté les dirigeants chiites iraniens à mettre fin aux exécutions lors des récents sermons du vendredi.

Les chiites représentent environ 90 % de la population musulmane en Iran, tandis que les sunnites ne représentent que 10 %. Les principaux dirigeants iraniens sont des religieux chiites.

“L’ordre ne peut être maintenu en utilisant des soldats armés, la force et les prisons”, a déclaré Abdulhamid dans la ville orientale de Zahedan. « Personne ne devrait tuer des soldats. Les soldats ne doivent pas tuer ceux qui n’ont pas d’armes et ne se battent pas contre eux.

Il a ajouté : « Ramenez les soldats à leurs bases, invitez-les à y rester, essayez de défendre la patrie et évitez de frapper leur peuple ».

Il a également déclaré, se référant au terme islamique désignant le crime d'”inimitié contre Dieu” et sa peine de mort, affirmant que “ces manifestations ne seront pas réduites au silence en tuant et en exécutant des gens. Arrêtez d’accuser les gens de moharebeh”.

Selon des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, de nombreux manifestants sunnites sont descendus dans les rues de Zahedan après le sermon et la prière du vendredi, scandant des slogans tels que “Mort à Khamenei” et “Tous les prisonniers politiques doivent être libérés”.



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *