Dubaï, Émirats arabes unis (CNN) – Le journaliste égyptien Ibrahim Issa a suscité une large interaction entre les militants sur les réseaux sociaux après avoir critiqué le défunt religieux islamique Muhammad Metwally Al-Shaarawy.

La critique d’Ibrahim Issa est venue dans l’émission qu’il présente sur la chaîne Al-Qahera wa Al-Nas, dans laquelle il a déclaré: “Cheikh Al-Shaarawi, dans toutes ses leçons, dans tous ses sermons, conférences et ce qui a été rapporté à son sujet , ses programmes et ses dialogues, déteste les femmes.

Dans son programme, Issa a passé en revue un certain nombre de vidéos de Shaarawy.

Et l’Égyptien Dar Al Iftaa a publié un tweet sur sa page officielle sur Twitter, dans lequel il disait : « Et qu’ils pardonnent et pardonnent. N’aimeriez-vous pas que Dieu vous pardonne ? [النور: 22] Si ton frère te maltraite, rends-lui la pareille, ou réprime ta colère, ou lève-toi pour pardonner ; Ainsi, vous serez parmi les bienfaisants… l’imam des prédicateurs, Cheikh Al-Shaarawi, que Dieu lui fasse miséricorde.

Parmi les réponses et commentaires reçus sur les déclarations d’Issa, Alaa, le fils de l’ancien président égyptien, Muhammad Hosni Moubarak, a déclaré dans un tweet : « Nous ne nous avons pas cru. Nous avons terminé l’histoire du pharmacien, l’Isra et Mi’raj, et Khalid bin Al-Walid, et se tenant par respect pour les amis et les plus chers ! Il a décidé cette fois de revenir en agressant, insultant et insultant tout un érudit religieux du monde islamique, Son Eminence Cheikh Metwally Al-Shaarawi, un quart de siècle après sa mort !



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *