Dubaï, Émirats arabes unis (CNN) – Le chef du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, Volker Türk, a déclaré lors d’une session du Conseil des droits de l’homme que l’Iran est désormais « dans une crise complète des droits de l’homme », alors que les autorités répriment opposants au régime.

Volcker a appelé, lors d’une audition du Conseil des droits de l’homme des Nations unies sur l’Iran, jeudi, au lancement “d’enquêtes impartiales, indépendantes et transparentes sur les violations des droits de l’homme en Iran”.

L’Iran a connu une vague de protestations antigouvernementales, déclenchée par la mort d’une Iranienne d’origine kurde, Mahsa Amini, 22 ans, qui a été arrêtée par la police des mœurs pour ne pas avoir porté correctement le foulard.

Le responsable de l’ONU a ajouté : “Plus de 14 000 personnes, dont des enfants, ont été arrêtées en lien avec les manifestations”, notant que 21 d’entre elles risquent actuellement la peine de mort et 6 autres ont été condamnées à mort.

Volker a confirmé que le soulèvement iranien sans précédent a éclaté dans plus de 150 villes et 140 universités dans les 31 provinces iraniennes, et a indiqué qu’ils avaient « reçu des informations selon lesquelles des manifestants blessés ont peur d’aller à l’hôpital pour se faire soigner, de peur d’être arrêtés par les services de sécurité ». les forces.”



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *